le moins cher des carburants

Le moins cher des carburants

(0,69€  constaté le 24 juillet 2017)

Le prix particulièrement bas à la pompe pour le GPL reste sans aucun doute son atout principal. Ce prix au litre extrêmement favorable est le résultat d’une fiscalité allégée, notamment par une TIPP (0,06 € / l) réduite.

Le GPL carburant est normalisé en qualité (EN 589) c’est-à-dire qu’il répond partout en Europe aux mêmes critères, mais le GPL offre en plus deux atouts importants avec une disponibilité assurée à l’avenir et une grande stabilité des prix. Pour ce dernier point, le meilleur exemple reste l’évolution de son prix pour l’année 2008, c’est-à-dire pendant la flambée du pétrole. Entre janvier 2008 et janvier 2009 alors que le SP 95 et le gazole flambaient respectivement de 41 et 46 centimes, le litre de GPL ne connaissait une variation que de 0,09 €, renforçant du même coup son avantage face aux autres carburants. Mélange de gaz propane et butane, le GPL est issu à 65 % de l’extraction des champs de gaz et à 35 % du raffinage du pétrole, et c’est un produit inéluctable.

Le  GPL utilisé en carburant présente un débouché d’avenir pour la filière du gaz en Europe alors que sa consommation en usage domestique se réduit. Il est important de trouver de nouveaux débouchés.

Un avenir assuré

L’avenir du GPL est assuré, c’est un carburant disponible sans risque de rupture d’offre et qui de plus s’intègre parfaitement dans la politique actuelle de réduction des gaz à effets de serre, mais aussi de diversification des approvisionnements énergétiques.

Le GPL bénéficie enfin de l’appui des pétroliers qui ont besoin de ce débouché, ce détail garantit ainsi la possibilité de développer le réseau de stations-services. Enfin, le GPL présente l’avantage d’offrir un bilan environnemental très favorable, notamment par une réduction de 15 % du CO² par rapport à l’essence. Outre cette performance très intéressante, il n’émet pas de particules, ce qui lui permet de prendre l’avantage face au diesel, et émet 10 fois moins de NOx (oxyde d’azote) que l’essence.