parking et stationnement

Parking et stationnement d’une voiture GPL

logobienvenueaugpl

Contrairement à une autre idée reçue, un véhicule GPL n’est pas interdit de parking souterrain.

En revanche après 2001, les véhicules GPL devaient disposer d’une soupape de sécurité pour accéder aux parkings souterrains, équipement qui était par ailleurs rendu obligatoire.
Bref depuis 2001 tous les véhicules GPL disposent d’une soupape de sécurité.

Un décret de 2006 a donc supprimé l’obligation d’apposition de cette interdiction totalement obsolète. Malgré cela, la plupart des parkings souterrains continuent de mettre en évidence un vieux panneau d’interdiction laissant supposer que l’accès est interdit à tous véhicules GPL ne disposant pas de soupape de sécurité, avec sa traduction en anglais.

Le CFPB, (le Comité Français Butane Propane) organise depuis peu une campagne auprès des bailleurs pour remplacer ces panneaux et mettre en place « Bienvenue aux véhicules GPL ». Il est évident que ces vieux panneaux laissent encore aujourd’hui une mauvaise image au GPL pour le grand public.

 

 

Le disque vert

Suite à une opération pilote menée à Bordeaux, le disque vert est un autre avantage du GPL.

Ce dispositif permet de stationner gratuitement dans les zones normalement payantes pendant 90 minutes pour les véhicules GPL, mais également GNV (Gaz Naturel pour Véhicules), électriques et hybrides.

Ce principe est désormais disponible dans une dizaine de municipalités. Le disque vert est à retirer avec la carte grise de la voiture soit auprès de la mairie, soit de la police municipale des villes concernées.

Dans tous les cas, pour en bénéficier, renseignez-vous localement.

Les alertes à la qualité de l’air se multiplient dans les grandes agglomérations, et chacun peut, à son niveau, oeuvrer pour favoriser le développement de véhicules plus écologiques, disponibles pour tous.
A quelques semaines du sommet climatique COP21, les territoires s’organisent pour limiter notre impact environnemental, notamment celui de nos déplacements.

C’est pourquoi Philippe Laurent,  après avoir fait adopter une  délibération au conseil municipal du  24 juin dernier à l’unanimité afin  d’instaurer un disque vert offrant 1  h 30 de stationnement aux véhicules écologiques GPL, GNV, électriques, hybrides, flexfuel E85, ou inférieurs à 3 mètres émettant moins de 120 g/km de CO2, a décidé de signer une convention de mise en réseau.

Ainsi, avec sa carte grise, le propriétaire de véhicule écologique peut, non seulement se faire remettre un disque vert et un macaron reportant son n° d’immatriculation au service stationnement situé à l’accueil de la mairie, mais il peut également bénéficier d’1h30 de stationnement gratuit dans les autres villes signataires pilotes.

A ce jour, ont ratifié cette même convention, les villes d’Alès (30), Angoulême (16), Arras (62), Avignon (84), Brive (19), Cannes (06), Chamalières (63), Hazebrouk (59), La Motte Servolex (73), Nemours (77), Noisy le Sec (93), Orléans (45), Saint-Omer (62), Reims (51), Tassin-la-Demi-Lune (69), Vence (06). De nombreuses autres villes étudient la mise en place pour les mois à venir.