SONDE LAMBDA

 Sondes lambda

sonde-lamda2-ntk

La sonde lambda : un rôle décisif dans la dépollution des véhicules

La combustion du carburant génère des substances inoffensives comme la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone ou l’azote, mais aussi des émissions nocives comme le monoxyde de carbone, l’oxyde d’azote et les particules d’hydrocarbures.

Depuis de nombreuses années, les pouvoirs publics et l’industrie automobile luttent contre les émissions polluantes. Ainsi, depuis la fin des années 80, les véhicules à moteurs essence sont équipés de série d’un catalyseur (appelé aussi pot catalytique) réduisant les émissions nocives.

La sonde lambda joue un rôle décisif dans ce processus : elle permet au catalyseur de fonctionner de manière optimum.

Le mélange air/essence idéalLa sonde lambda assure le bon fonctionnement du catalyseur. Elle garantit au catalyseur des conditions de fonctionnement optimales.

L’accroissement des émissions se produit quand le dosage air-carburant n’est pas respecté avec précision.

Une combustion complète et par conséquent un mélange air/essence idéal non polluant, correspondent  au rapport  : 1kg de carburant pour 14,7 kg d’air. On dit dans ce cas que le mélange  est stoechiométrique.

Dans l’industrie automobile, ce rapport air-carburant est représenté par la lettre grecque lambda (λ). Le rapport est idéal lorsque λ = 1. Il garantit un fonctionnement optimum du catalyseur qui convertit les rejets nocifs en gaz non polluants pour l‘environnement.

La plupart des moteurs essence fonctionnent avec ce mélange.

Avec un autre carburant, le dosage air/carburant peut être différent.